ROYAUME DU MAROC
MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR

Wilaya de la Région de Rabat - Salé - Kénitra

Le Maroc gagne 7 places au classement Doing Business 2020

Dans l'édition 2020 du rapport sur l’environnement des affaires publié jeudi par la Banque mondiale, le royaume se hisse au 53ème rang sur 190 pays, soit un bond de sept places  par rapport au classeent de 2019. 

Le Maroc se rapproche ainsi des 50 plus grandes économies mondiales grâce à une série de mesures et de réformes visant à dynamiser l’activité économique et entrepreneuriale. Elles sont principalement liées au développement de cadres juridiques et réglementaires pour les entreprises, à la simplification et à la numérisation d’un ensemble de procédures administratives, et à la création de plates-formes électroniques pour les services et les guichets uniques, en accord avec le programme du Comité national de l’environnement des affaires (CNEA). 

Ces réformes ont permis de renforcer la protection des investisseurs minoritaires et d’établir le principe de transparence et de bonne gouvernance fondé sur les normes internationales dans ce domaine.

Avec un score de 73,4 contre 71,02 l’année passée, le Maroc conserve son avance en Afrique du Nord et se classe au troisième rang des pays de la région de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient (MENA), derrière les Émirats arabes unis (16ème) et le Bahreïn (43ème), et devant l’Arabie saoudite (62ème), Oman (68ème), la Jordanie (75ème), le Qatar (77ème), la Tunisie (78ème), le Koweït (83ème) et l’Egypte (114ème). 

Au niveau africain, le rapport souligne que le Maroc conserve sa troisième position derrière l’île Maurice, qui se classe au 13ème rang mondial, le Rwanda (38ème), et devant le Kenya (56ème), l’Afrique du Sud (84ème), le Sénégal (123ème) et le Nigeria (131ème). 

Dans le détail, le Maroc s’est amélioré dans six indicateurs, à savoir la gestion et délivrance des permis de construire avec une nouvelle version de la plate-forme électronique pour la gestion numérique des permis de construire, l’accès à l’électricité avec une meilleure connectivité du réseau électrique (34e au niveau mondial contre 59e l’année dernière), ou encore la réduction du taux de l’impôt sur les entreprises en adoptant un système progressif d’imposition des sociétés, qui a permis au Maroc d’atteindre le 24ème rang mondial de l’indice de performance fiscale.

Le classement du pays dans l’Indice de protection des investisseurs minoritaires est passé de la 64ème place à la 37ème place, relève notamment le rapport qui note une amélioration dans l’exécution de contrats et la gestion de dossiers de passation de marchés en difficulté.

Dans cette perspective, d’autres réformes sont en cours d’élaboration, telles que la création d’un registre national de sûretés mobilières dans le cadre de la mise en œuvre de la loi relative aux sûretés mobilières, ce qui permettra aux PME d’avoir accès aux financements nécessaires et d’améliorer le classement du Maroc dans l’indice d’accès au financement, indique le communiqué du département du Chef du gouvernement.

Source : HuffPost Maroc

Lien :https://www.huffpostmaghreb.com/entry/le-maroc-gagne-7-places-au-classement-doing-business-2020_mg_5db1665be4b01ca2a8580dbe